GBcopie
Chamonixpanorama

Les traces de dinosaures

item1
TracesDinosaures

© GEOPORTAIL

Logoescalade
La randonnée géologique de la

Le barrage d’Emosson est situé au col de la Gueulaz, point de départ de la randonnée. Profiter de la vue panoramique d’un côté sur la chaîne du Mont-Blanc et les Alpes suisses et de l’autre sur l’eau bleue du lac et l’impressionnant couronnement du barrage (hauteur 180m et longueur 554m).

Descendre en direction du barrage d’Emosson. L’itinéraire emprunte le chemin goudronné qui traverse le mur du barrage puis longe le bord du lac par la gauche, en direction du vieux lac d’Emosson. Actuellement, en raison de travaux sur le site du barrage, une navette payante dessert le bord du lac en été. Depuis l’endroit où la navette vous dépose, un nouveau chemin (balisage rouge et blanc) a été réalisé et vous conduit au lac du vieux Emosson (2205m).

> Voir le site

On longe le vieux lac d’Emosson par la droite, puis le sentier en montée vous emmène au site des Traces des dinosaures (2400m). Plus de 800 empreintes datant de 250 millions d’années et dont la taille varie entre 10 et 20 cm ont été découvertes sur le gisement le plus connu d’Europe.

Fin juillet/début août, un géologue du muséum d’histoire naturelle de Genève donne des explications sur le site des traces, tous les jours de 11h à 16h lorsque la météo le permet.

Pour le retour, une dernière montée vous conduit par un sentier sur votre gauche au col suspendu (2500m) où des névés peuvent subsister.

La longue descente s’effectue en suivant le vallon de la Veulade et son torrent.

Les randonneurs expérimentés qui souhaitent prolonger la randonnée pourront faire un détour en aller-retour (1h30) jusqu’au col de la Terrasse (2645m), avant d’entamer la descente. Depuis les traces des dinosaures, prendre le sentier sur la droite en direction du col de la Terrasse qui chemine dans un paysage lunaire ponctué de nombreux petits lacs Des cairns bien visibles vous guident jusqu’au col qui offre un point de vue éblouissant sur la chaîne du Mont-Blanc et en contrebas, le sentier vertigineux qui monte dans les éboulis pierreux des chalets refuge de la Loriaz. Revenir sur vos pas.

© Reproduction interdite