GBcopie
Chamonixpanorama

Dôme de Miage, sommet central

item1
RGDomedeMiage

© GEOPORTAIL

Logoescalade
Pour tous les randonneurs expérimentés

Randonnée de 2 jours en rando organisée 

Jour 1 : Hameau du Cugnon (1256m) à refuge des Conscrits (2601m), environ 5h30 de marche

Depuis le parking du hameau du Cugnon, on rejoint pour pique-niquer le Chalet hôtel de Tré-la-Tête en 2h20 environ. Plusieurs sentiers y mènent, tous s’élevant dans un premier temps dans une belle forêt. A la 1ère intersection, empruntez de préférence le sentier de gauche, puis à la 2ème intersection celui fléché « Les Plans » qui vous donnera de belles perspectives sur la vallée des Contamines- Montjoie ou Val Montjoie.

En début d’après midi, départ pour le refuge des Conscrits que l’on rejoint en théorie en 2h45. La mise en place d’une passerelle aérienne devrait permettre de respecter ce temps ! Et également aux randonneurs expérimentés de rejoindre le refuge des Conscrits en autonomie. Quoi qu’il en soit, elle n’était pas encore en service quand j’ai fait cette rando, hélas !

Dans un premier temps, on se dirige par un sentier de randonneur vers le lieu dit « Le mauvais Pas » qui est un point de vue sur le bassin du glacier ou plutôt sa moraine. Après une courte descente, le sentier prend fin sur la langue terminale du glacier de Tré-la-Tête, entièrement recouvert de pierres à cet endroit. On remonte ensuite la moraine (assez désagréable, comme toutes les moraines) sans équipement et en suivant des cairns. Il faut ensuite chausser les crampons et s’encorder pour rejoindre la rive droite du glacier. Ensuite, suivant les guides, certains vous feront emprunter les échelles (impressionnantes !) ou remonter une pente plus raide du glacier. Un dernier sentier bien raide vous permet de rejoindre le refuge des Conscrits qui domine la longue langue glaciaire de Tré-la-Tête.

Très beau refuge (94 places), dortoirs mixtes confortables, dîner et petit-déjeuner réconfortants, accueil charmant.

© Reproduction interdite

Jour 2 : Sommet du 3ème Dôme de Miage, longue descente par le glacier de Tré-la-Tête

Départ vers 4h15 à la frontale. On rejoint en un peu plus d’une heure par un sentier en montée le bord du glacier où l’on chaussera les crampons. On remonte le glacier en direction du Col de l’Infranchissable, avec en point de mire tout au long de la montée, le Mont-Blanc versant italien. La pente se redresse ensuite en direction du Col des Dômes, situé entre le 3ème et le 4ème dôme. A vos pieds le Val-Montjoie et derrière l’aiguille de Bionnassay. Après une dernière pente raide, on rejoint le sommet central des Dômes de Miage. Les Dômes de Miage sont composés de cinq dômes qui s’étirent sur plus de 3 km. Du sommet du 3ème Dôme, vue superbe sur l’arête célèbre et aérienne, point de départ de la traversée des 2 derniers Dômes neigeux vers l’Aiguille de la Bérangère.

En fonction des guides, la redescente s’effectue soit par le même chemin, avec un arrêt casse-croûte au refuge des Conscrits, soit par le glacier bosselé de Tré-la-Tête dans son intégralité (sans repasser par le refuge), entre crevasses et ponts de neige.

Du Chalet hôtel de Tré-la-Tête au parking de Cugnon, compter 1h30.

Un petit regret quand même : compte tenu de la durée de cette course (2ème jour), autant faire la boucle avec la traversée des Dômes de Miage jusqu’à l’Aiguille de la Bérangère, qui vous ramène au refuge des Conscrits (boucle de 6 à 7 heures de marche + 4 heures environ pour redescendre dans la vallée). Si la durée de la course revient pratiquement au même, la technicité de la traversée des Dômes de Miage est plus importante, puisqu’il faut marcher sur des arêtes effilées avec la présence du vide et qu’à certaines périodes, la pente enneigée de la Bérangère qui ramène au refuge des Conscrits est verglacée.

© Reproduction interdite