GBcopie
Chamonixpanorama

Refuge de Loriaz (Boucle, Le Buet)

item1

© GEOPORTAIL

Logoescalade
Une promenade en boucle au

Une demi-journée suffit à l’aller-retour mais une journée permet de profiter des alpages et pourquoi pas de déjeuner au refuge ; excellente omelette « grand-mère » (lardons et comté de la meule).

Pour les randonneurs expérimentés, extension au col de la terrasse (2648m) en 1h45 (montée seule), Traces des dinosaures par le col de la Terrasse en 2h30 (aller seul) ou au lac d’Émosson par le col du Passet (chemin en balcon avec passages équipés en mains courantes) en 1h30 (aller seul).

Le refuge est constitué « d’écuries » construites les unes contre les autres.

On peut y dormir (50 places en 3 dortoirs) pour ceux qui veulent faire les randonnées au départ du refuge ou tout simplement contempler un coucher de soleil sur le Massif du Mont-Blanc ou se réveiller au son des clarines du troupeau de vaches.

Il y a plusieurs chemins qui mènent au refuge. Je vous propose la boucle au départ du parking du Buet, retour par Vallorcine (à effectuer de préférence dans ce sens-là).

Emprunter le chemin fléché « refuge de la Pierre à Bérard » en face du parking du Buet.

Le sentier traverse les chalets de la Poya puis monte dans la forêt.

À 15mn, buvette de la cascade de l’Eau de Bérard. Poursuivre le torrent rive droite jusqu’à une intersection permettant de traverser le torrent (on quitte le sentier du refuge de la Pierre à Bérard) en direction de « Tré les Eaux « puis suivre « Les Granges ». Aux Granges (maisons d’alpages restaurées), il faut être vigilant, rattraper au besoin le sentier qui chemine au-dessus des maisons. Le sentier est en direction à gauche (face à la montagne) de Tré les Eaux et à l’opposé de Loriaz (mais la direction Loriaz n’est pas indiquée). Choisir l’option opposée à Tré-Les-Eaux, donc à droite face à la montagne. Le chemin emprunte ensuite une piste carrossable sur 200m environ puis chemine en bordure de forêt (la direction Loriaz est alors bien fléchée). On franchit la rivière le Nant de Loriaz (nant=torrent). Dans la montée au travers les sapins, des vues imprenables sur les glaciers des Grands, du Tour, d’Argentière, les Drus et les Aiguilles rouges.

Lorsqu’on sort de l’étage forestier, on rejoint l’alpage où les cloches des vaches Hérens annoncent le refuge. Sur la gauche, on aperçoit une croix métallique posée sur un bloc rocheux.

Le retour peut s’effectuer par Vallorcine. Revenir sur ses pas, puis suivre sur la gauche la direction de Vallorcine à l’intersection Vallorcine/Le Buet. Longue descente dans la forêt mais toujours en lisière avec de belles ouvertures sur la vallée ; compter une bonne heure pour rejoindre Vallorcine. Au lieu-dit « le Crot », on peut prendre la route pour rejoindre la gare de Vallorcine, puis traverser la voie ferrée et prendre le chemin des diligences pour rejoindre le parking du Buet (compter encore une demi-heure entre les gares de Vallorcine et du Buet).

À la gare de Vallorcine, on peut s’accorder une gâterie au bistrot crêperie « L’arrêt Bougnête ».

© Reproduction interdite